{"arrow":"false","pagination":"false","speed":"5000","autoplay":"true","autoplay_speed":"5000","loop":"true","mode_bx":"fade","slide_to_show_bx":"1","max_slide_to_show_bx":"1","slide_to_scroll_bx":"1","slide_margin_bx":"0","slide_width_bx":"0","start_slide_bx":"0","ticker_bx":"false","ticker_hover_bx":"false","random_start_bx":"false","caption":"false"}
Menu Fermer

L’alimentation électrique est un problème crucial puisque, pour des utilisations sur le terrain, donc sans possibilité de raccordement au secteur, il est nécessaire d’avoir le maximum d’autonomie. Il faut alimenter le Raspberry, dont la consommation varie en fonction de la charge du processeur, mais aussi l’écran qui est de loin le plus consommateur d’énergie.

L’alimentation électrique est gérée par un module Pijuice . Celui-ci permet la connexion des différents types de batteries. Pour Pi4x4 nous avons testé les batteries 12000mAh et 5000mAh. Le pijuice vient se placer en chapeau au-dessus du Raspberry. Il permet également de charger la batterie grâce au bloc alimentation du Raspberry, un capteur solaire ou une powerbank externe.

Le graphe ci-dessous présente plusieurs tests de décharge. Les tests vont jusqu’au plantage faute d’énergie, sans marge de sécurité.Plusieurs situations ont été simulées en fonction de la luminosité de l’écran, le temps de mise en veille, l’activité CPU ou la présence d’un GPS. Les variations de tension visibles sont dûes à la mise en veille/sortie de veille qui intervient toutes les 10mn.

Légende :
LUM: x%   Indique la luminosité de l’écran
ON : indique le pourcentage de temps où l’écran est actif (50%= la moitié du temps en veille).

CPU: Pourcentage d’activité du CPU
GPS: Présence d’un GPS